La guerre des next gen : Xbox One VS PS4

guerre jeux video

Vous avez remarqué, depuis quelques semaines les gens, blogs et réseaux sociaux, ne parlent plus que de ça : OH MY GOD c’était l’E3, OH MY GOD enfin des infos précises sur les next gen…. Divers comparatifs de qualité ayant déjà été fait, nous allons nous intéresser particulièrement à l’aspect marketing des 2 consoles (voir 3 avec la Wii U mais je préfère tout de même garder les parenthèses).

Parce que des différences de marketing produits : il y’en a à foison ! C’est pour cette raison que (plutôt que de faire une redite), on va traiter cela en terme Marketing sous la forme des 4P. Les 4P, c’est la théorie des 4 indices : Product, Price, Place, Promotion. Le but étant d’obtenir une combinaison parfaite entre ces 4 leviers. C’est la base du marketing mix.

Partons donc sur ce type d’analyse,en se rappelant que, comme l’a dit Yves Guillemot, le co-fondateur d’Ubisoft, en parlant de Microsot et Sony : une "bataille des titans" s’amorce. On ne saurait si bien dire…

MISE A JOUR : Suite à la rédaction de cet article, les positions de Microsoft ont changé, un nouvel article sera réalisé à cet effet. En attendant, l’article suivant du Point en parle très bien : http://www.lepoint.fr/jeux-video/xbox-one-microsoft-fait-machine-arriere-sur-les-restrictions-20-06-2013-1683980_485.php .

1. Product (Produit) : de vrais changements

  • L’air du tout connecté

Comment ne pas commencer par cela : la grande différence des deux consoles et celle qui enflamme la toile depuis, c’est la connectivité internet. Et par connectivité, on entend connectivité INDISPENSABLE pour la Xbox. Un choix particulièrement violent pour les gamers aficionados de la console de Microsoft. En effet, la console devra être connectée au moins toutes les 24h.

On comprend les arguments du tout connecté qui semble être même une bonne chose concernant certain points : les mises à jour, les fonctionnalités sociales, etc… La PS4, en parallèle, fonctionnera à ce niveau là de la même manière que sa prédécesseur.

Mais, en regardant ces consoles c’est aussi (et surtout) un petit bout de jeunesse qui s’envole : où sont passées nos vieilles consoles qui s’allumaient en deux trois coup de cuillère à pot ? On met la cartouche, on appuie sur le bouton et paf (et je ne pense pas être le seul dont une petite larme de nostalgie à couler en entendant toutes ces révélations de l’E3) :

Maintenant nous avons devant nous de véritables plateformes multimédia. Skype, le partage de ses scores en direct sur les réseaux sociaux, etc…. C’est la Xbox One qui mènera la danse de ce coté là, avec son concept de plateforme multifonction.

  • L’évolution technologique : la tablette

Il n’y a pas qu’une seule évolution technologique concernant les next gen, bien sur… Mais si une doit rester, cela serait surement l’utilisation des tablettes en parallèle de l’utilisation de la console. Un outil qui semble être un petit peu plus qu’un simple gadget (du moins on l’espere)  puisqu’il permettra par exemple de gérer une flotte de bateaux dans Assassins Creed IV.

On imagine les nombreuses possibilités comme la consultation de carte, d’un inventaire d’arme, d’informations complémentaires et tout ça sans gâcher l’immersion… A voir donc mais cela semble original et prometteur.

On repassera sur le physique des consoles (ce sont des consoles quoi), la praticité des manettes (étant à mon humble avis une question d’habitude), la bataille des caméras (attendons des jeux de qualité utilisant la fonctionnalité et on en reparlera) ou le nombre exclusivité (attendons de voir les années et mois à venir) qui sont selon moi moins importants que le reste et dont d’autres articles parlent longtemps et bien mieux.

xbox-one-vs-ps4

2. Place (Distribution) : La guerre de l’occasion

Là où Sony annonce réitérer le concept des jeux d’occasion, c’est en effet, et comme évoqué plus haut, au niveau de la Xbox One que les choses se compliquent. Le système de vente d’occasion sera en effet verrouillé sur la XboxOne.

L’affaire est finement liée au concept du tout connecté puisque les jeux seront disponibles dès leurs sorties sur le Xbox Live. Dans le cas d’un achat physique, il faudra alors connecter le jeu en ligne pour l’activer et l’archiver sur le Cloud.

Grâce à cette méthode, vous pourrez vous amuser chez un ami, ou sur une autre Xbox One, en vous connectant avec votre profil. Mais, et vous l’aurez compris, pour que le tout fonctionne, il vous faudra obligatoirement une connexion internet. Il vous sera possible de revendre un jeu…mais dans les magasins autorisés par Microsoft uniquement. Pour vendre ou donner un jeu à un ami ce dernier se devra d’être dans votre liste de contacts depuis 30 jours et les jeux ne pourront être donnés/revendus qu’une seule fois.

On l’a bien compris les stratégies des deux constructeurs sont différentes en tout point à ce niveau là…

3. Price (Prix) : Un écart étonnant

499 euros pour la Xbox one contre 399 pour la PS4. En sachant, que la camera n’est pas intégrée dans la PSs4 (vendue 49 euros). A savoir si la camera à elle seule justifie d’investir 100 euros de plus… Même si le capteur de voix et mouvement Kinect 2  avec son interface reste l’un des plus évolué au monde. A voir donc, ce que penserons les consommateurs.

Les prix des jeux, quand à eux, seront semble t’il les mêmes pour les deux consoles : 59,99 euros ( oui, 60, on est d’accord). Patrick Soderlund, vice-président exécutif d’Electronic Arts, en charge notamment du prochain FPS Battlefield 4, indique également au magazine Le Figaro : "la PS4 et la Xbox One se ressemblent beaucoup. Mais en tant qu’éditeur, je préfère le prix de la console de Sony".

Comme on dirait en anglais : « So do we » Monsieur Soderlund. « So do we… »…

Mais s’il y’a un prix qui est passé plus au moins inaperçu, c’est le mode online payant de la PS4. Le bad buzz de la Xbox One a un peu couvert les autres révélations, comme celle ci. Nul doute que ce choix va tout de même faire perdre un certain nombre d’adeptes à la PS4.

argent jeux video

4. Promotion (Communication) : Une communication en dent de scie

Un bad buzz énorme a émergé de la communication hésitante de Microsoft concernant toute ces nouveautés. Lors que l’on exécute un Google fight , les résultats sur la Xbox one sont bien plus importants. Mais est ce dans le bon sens ? Pas vraiment…

La communication sur la Xbox one a été particulièrement lente en mettant beaucoup de points en suspend et laissant transparaître les informations aux compte goutte. Ce qui a donné lieu à une excitation virale durant 15 jours avant les grandes révélations de l’E3.

Lors de la conférence de l’E3, la stratégie de Sony a été particulièrement efficace. En effet, plutôt que de n’étaler que les caractéristiques de sa console, les dirigeants ont décidé de reprendre l’ensemble des arguments de Microsoft… et de les retourner contre eux (lisez l ‘article bien détaillé de Challenges à ce sujet ). Sony a d’ailleurs appris de ces erreurs puisque la situation inverse s’était produite lors du match PS3 / Xbox en 2007. Voir le point à ce sujet sur cet article .

L’anecdote : au violente critique concernant la connexion, on a pu voir récemment Don Mattrick (Haut responsable de chez Microsoft)répondre « Vous n’avez pas d’internet, et bien restez sur 360 ». Citation qui, à coup sur, n’a pas fait plaisir à tout le monde.

Concernant le prêt des jeux, Sony en a profité, quand à lui, pour faire une vidéo virale SAVOUREUSE que je vous laisse découvrir :

5. …Et la Wii U alors ?

A l’E3, Nintendo prend le partie de relancer des jeux pour développer sa Wii U. Mais quels titres ? Et bien les mêmes que depuis de nombreuses années !

Du Mario Kart, du Mario, du Zelda, du Donkey Kong,… selon la directrice Marketing de Nintendo (Anne-Marie Baufine-Ducrocq) :  "Ce qu’on a constaté avec la 3DS, et que l’on constate à nouveau avec la Wii U, c’est que se sont les jeux qui attirent le public sur les nouvelles machines".  A croire que l’avenir de la console (et de Nintendo) reposerait sur ces quelques licences.

6. BILAN

Si des deux consoles précédentes de Microsoft et Sony, on ne tirait pas une graaaande différence, aujourd’hui on peut s’apercevoir que nous avons en face deux stratégies bien distinctes. La connexion, l’occasion, etc…

Si pour le moment, c’est, semblerait il, Sony qui mène la danse du marketing, on se retrouve bien avec : une console ciblée famille (la Wii U), une console dont la stratégie semble constante (la PS4) et une prenant le partie de la connectivité et de la dématérialisation. Si l’on sait que l’avenir de nombreux produits est voué à ça (les livres, les films, la musique,…), n’est ce pas un peu trop tôt pour le consommateur ?

Réponse en fin d’année !

Publié le juin 29, 2013, dans Marketing Console, Marketing Editeur, Marketing Evenement, Marketing jeux vidéo, Marketing presse, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Il me semble que l’article n’est pas à jour : Microsoft est revenu sur ce qui a été dit concernant l’occasion et la connexion internet, et Don Mattrick a été viré (après la publication de cet article, toutefois).

  1. Ping : Partages sociaux et référencement, Alternatives Google Reader... [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm

  2. Ping : WTF Microsoft ?! | videogamemarketing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: